L’automne : c’est le temps des conserves !

L’automne amène une abondance de produits frais et surtout locaux qui permet d’encourager nos agriculteurs. Sans compter que c’est une belle activité qu’on peut faire en famille, entre amis ou entre voisins.  Urbaine, curieuse, et passionnée de cuisine, j’ai décidé d’essayer les conserves.

La gang de la ruelle verte d'Orléans :-)
La gang de la ruelle verte d’Orléans 🙂

C’est justement avec la bande de la ruelle verte d’Orléans que j’ai tenté cette expérience et je les remercie de m’avoir acceptée dans leur groupe. Voisins et amis se sont rassemblés pour faire les grandes corvées où le plaisir, la bonne humeur et la convivialité ont ponctué cette belle fin de semaine.

 

 

 

Je retiens trois choses avant d’amorcer cette belle aventure entre amis :

  • Il faut être organisé et préparé (brûleurs, chaudrons et produits achetés avant la grande corvée)
  • Il faut s’entendre sur les recettes et les quantités
  • C’est bien d’avoir quelqu’un qui a déjà fait des conserves en quantité industrielle!

Et c’est parti!

Ma première surprise : la quantité de légumes à éplucher, couper, etc., et le nombre de pots que nous avions à remplir ! La première journée fût consacrée à la préparation des légumes et la deuxième à la préparation des recettes ainsi que la mise en pot. Dame nature nous a gâtés toute la fin de semaine et nous avons pu faire nos corvées à l’extérieur au soleil.

Un marathon de bouffe!

Je ne vous cacherai pas qu’il faut être en forme avant d’amorcer ce type de fin de semaine parce qu’il y a beaucoup de choses à faire. C’est un marathon en soi ! Mais, le plaisir d’être en groupe, de discuter et de partager est une expérience enrichissante. Essayer des nouvelles recettes, échanger des trucs culinaires tout en encourageant l’achat local font en sorte que cette activité fût gagnante à tous les niveaux.

Le résultat

Après 2 jours, 479 pots et des kilos et des kilos de légumes, j’ai bien hâte de déguster la ratatouille, les aubergines marinées, les poivrons, les oignons caramélisés. Le plaisir et les souvenirs surgiront toutes les fois que j’ouvrirai un pot.

Pour terminer, j’ai découvert des gens incroyables, j’ai tissé des liens et je me suis rappelé que des voisins ce n’est pas juste les étrangers qui habitent dans le même immeuble que moi.

Vous voulez en savoir plus sur les conserves entres amis écoutez ce reportage c’est inspirant !

Avez-vous des recettes à me suggérer ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *